Santé

Chine : nouveau scandale sanitaire

Réservé aux abonnés | | Par
Inspection des vaccins stockés au siège du Centre de contrôle et de prévention des maladies, en Chine, le 21 Mars 2016.

Inspection des vaccins stockés au siège du Centre de contrôle et de prévention des maladies, en Chine, le 21 Mars 2016. © AP/SIPA

Trois cent cinquante-sept responsables rétrogradés ou limogés, 202 suspects arrêtés… En Chine, le scandale n’en finit plus de grossir.

Depuis 2010, plusieurs dizaines de milliers de vaccins frelatés ou périmés – contre la rage, la polio ou l’hépatite B – ont été vendus au marché noir par des gangs mafieux, avec la complicité de fonctionnaires locaux corrompus.

Au total, la fraude aurait rapporté au moins 80 millions d’euros. Le pouvoir central a fini par réagir, mais le mal est fait : les parents hésitent à faire vacciner leurs enfants et ont perdu toute confiance dans les autorités sanitaires. D’autant que ce scandale vient après celui du lait contaminé, en 2008.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte