Politique

Corruption au Maroc : Benkirane s’offre un coup de com

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 21 avril 2016 à 09:06

Abdelilah Benkirane, chef du PJD, vainqueur des élections du 7 octobre 2016. © Paul Schemm/AP/SIPA

Le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, devrait présider, le 4 mai, à Rabat, le premier Forum de la lutte contre la corruption.

Les réunions de préparation s’enchaînent pour l’organisation de cet événement qui ne semble pas convaincre les acteurs sur le terrain. Pour de nombreuses ONG impliquées dans la lutte contre la corruption, il ne s’agit que d’un nouvel effet d’annonce sur fond de précampagne électorale.

La stratégie nationale de lutte contre la corruption, validée en grande pompe en janvier dernier par un comité de pilotage dirigé par Benkirane, reste pour l’heure au stade d’un catalogue regroupant 239 mesures et projets.