Culture

Cannes 2016 : pas de paillettes pour l’Afrique

Sur le tapis rouge du Festival de Cannes. © Lionel Cironneau/AP/SIPA

Cette année encore, les réalisateurs du continent, bien qu'invités sur la Croisette, seront privés de compétition : aucun de leurs films n'est en lice pour la Palme d'or.

Une certitude après l’annonce de la sélection officielle du 69e Festival de Cannes, qui aura lieu du 11 au 22 mai : ce n’est toujours pas cette année que l’Afrique remportera la Palme d’or. Aucun film du continent ne figure en effet parmi les vingt longs-métrages en compétition, contrairement aux éditions 2014 (avec Timbuktu, du Mauritanien Abderrahmane Sissako), 2013 (Grigris, du Tchadien Mahamat-Saleh Haroun), 2012 (Après la bataille, de l’Égyptien Yousry Nasrallah) et 2010 (Un homme qui crie, de Mahamat-Saleh Haroun, Prix du jury).

Le cinéma africain ne sera cependant pas totalement absent. D’abord grâce à la projection en séance spéciale du dernier film de Mahamat-Saleh Haroun, qui commence à devenir un habitué du festival. Avec son documentaire Hissène Habré, une tragédie tchadienne, il entend donner la parole aux victimes du régime de l’ex-autocrate de N’Djamena.

Figure également, dans la sélection « Un certain regard », l’Égyptien Mohamed Diab, qui se fit connaître en 2010 avec l’excellent Les Femmes du bus 678, un film sur le harcèlement sexuel au Caire. Toute l’action de Clash, son nouveau long-métrage, se déroule dans une fourgonnette de police : arrêtés lors d’une manifestation faisant suite à l’éviction des Frères musulmans, en Égypte, des pro- et des anti-Morsi sont les protagonistes d’un huis clos qui oscille entre drame et comédie.

Iran et Israël pour représenter le Moyen-Orient

Le Moyen-Orient sera aussi représenté par un film iranien – Inversion, de Behnam Behzadi – et deux films israéliens – Personal Affairs, premier long-métrage de l’Israélo-Palestinien Maha Haj, et Beyond the Mountains and Hills, d’Eran Kolirin, qui connut un grand succès avec La Visite de la fanfare, une comédie présentée à Cannes en 2007.

Ce cru 2016 s’annonce par ailleurs excellent, avec de grands noms du cinéma : les frères Dardenne (La Fille inconnue), Pedro Almodóvar (Julieta), Paul Verhoeven (Elle), Sean Penn (The Last Face), Ken Loach (I, Daniel Blake), Jeff Nichols (Loving) ou Xavier Dolan (Juste la fin du monde).

Qu’elles soient devant ou derrière la caméra, de nombreuses stars, parmi lesquelles Julia Roberts, George Clooney, Iggy Pop, Steven Spielberg et Woody Allen, feront leur retour sur la Croisette, après quelques années où elles avaient été plus discrètes.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte