Banque

Finance : le marocain Banque populaire bien placé au Gabon

Mohamed Benchaaboun, PDG de Banque populaire

Mohamed Benchaaboun, PDG de Banque populaire © HASSAN OUAZZANI POUR J.A.

Quelques mois après avoir annoncé à Jeune Afrique son intention de s’implanter en Afrique centrale, Mohamed Benchaaboun, le PDG de Banque populaire, a bien avancé.

Selon nos informations, le français BNP Paribas a choisi le groupe bancaire mutualiste marocain (et non Attijariwafa Bank, comme annoncé dans certains médias) pour reprendre ses parts (47 %) dans la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (Bicig).

L’opération est bien avancée, mais l’État gabonais, qui possède la même part que BNP Paribas, semble encore réticent. Un blocage qui pourrait finalement satisfaire le groupe français : ce n’est pas en raison du marché bancaire local ou de la santé de la Bicig que BNP Paribas a décidé de se désengager de la deuxième banque du pays, mais parce que l’État refuse de lui céder la majorité absolue du capital.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte