Politique

Bénin : Sébastien Ajavon juge qu’il n’a pas été récompensé à la mesure de son soutien

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 11 avril 2016 à 18:46

Sébastien Ajavon, président du patronat béninois. © DR

Trois des proches de Sébastien Ajavon ont intégré le gouvernement alors que Patrice Talon lui aurait initialement promis cinq postes ministériels.

Devancé de peu par Patrice Talon au premier tour de la présidentielle et arbitre du second, Sébastien Ajavon a vu trois de ses proches intégrer le nouveau gouvernement : Rafiatou Monrou (Économie numérique et Communication), Delphin Oloronto Kouzande (Agriculture, Élevage et Pêche) et Lucien Kokou (Enseignement secondaire et technique, Formation professionnelle).

Des personnalités que le nouveau président a choisies en raison notamment de leur ancrage dans des départements (le Mono, le Couffo et l’Ouémé) où il a réalisé de très bons scores. S’il ne souhaitait pas être ministre, Ajavon juge néanmoins qu’il n’a pas été récompensé à la mesure de son soutien, Talon lui ayant, selon l’un de ses proches, promis cinq postes ministériels. Il va donc rester le patron des patrons jusqu’à la fin de son mandat, tout en réfléchissant à sa future stratégie politique. Avec pour objectif la présidentielle de 2021.