Politique

Côte d’Ivoire : jusqu’où ira Blé Goudé ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Charles Blé Goudé lors de sa première apparition à la CPI en mars 2014.

Charles Blé Goudé lors de sa première apparition à la CPI en mars 2014. © Michael Kooren / AP / SIPA

Être jugé par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité n’empêche nullement Charles Blé Goudé de rêver d’un rôle politique de premier plan en Côte d’Ivoire.

Après avoir sorti un livre (De l’enfer, je reviendrai), le 24 mars, l’ancien ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo s’emploie à redynamiser son parti, le Congrès des jeunes patriotes (Cojep), qui a déjà fait savoir qu’il présenterait un candidat à la présidentielle de 2020.

Et, en coulisses, il multiplie les contacts – par téléphone ou par le biais de ses porte-parole – avec de jeunes responsables politiques, toutes tendances confondues, dans la perspective du prochain congrès de son parti. Il n’est pas certain que cette stratégie d’ouverture plaise beaucoup à Laurent Gbagbo, son codétenu et ex-mentor. Discussions animées en perspective, à La Haye !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer