Télécoms

Télécoms : Apollinaire Compaoré maintient le cap au Mali

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 16 mai 2019 à 12h40
Apollinaire Compaoré en 2015

Apollinaire Compaoré en 2015 © DR

Trois ans après la réattribution de la troisième licence de téléphonie mobile malienne à son conglomérat Planor (assurances, télécoms et distribution), l’entrepreneur burkinabè Apollinaire Compaoré est sorti de son silence pour confirmer le lancement des services d’Alpha Télécom Mali – et ce malgré le dépassement de la date limite réglementaire de fin 2015 et les relations difficiles avec les autorités de Bamako.

Plus de la moitié des 50 milliards de F CFA (environ 76 millions d’euros) nécessaires à ce démarrage ont été mobilisés, notamment auprès de la BOAD (10 milliards de F CFA). Le sexagénaire, par ailleurs candidat à la présidence de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, espère se lancer sur le marché malien vers la fin du premier semestre de 2016. Il prévoit aussi d’acquérir une licence 3G et de lancer, dès juillet, un service de mobile banking avec sa filiale burkinabè, Telecel Faso.

Découvrir le classement 2019 des 100 africains les plus influents

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte