Télécoms
Le logo de Netflix affiché sur la façade de son siège social, le 13 avril 2011 à Los Gatos, en Californie

Cet article est issu du dossier

Comment résister à Netflix ?

Voir tout le sommaire
Économie

Tonjé Bakang – Afrostream

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 30 mars 2016 à 12:52

Page d’accueil du site Afrostream © Afrostream/Capture d’écran

Novateurs sur le continent, ils sont quelques uns à vouloir surfer sur le succès du streaming. Portrait de Tonjé Bakang, co-fondateur d’Afrostream.

C’est en 2013 que Tonjé Bakang, associé à Ludovic Bostral (un ancien de M6 Web), a lancé Afrostream. Début 2015, il a conclu avec TF1 un partenariat grâce auquel la chaîne française diffuse via son portail MyTF1 une sélection de films africains, afro-américains et afro-caribéens. Ce Français (né de parents camerounais) de 35 ans, ancien directeur du théâtre Montorgueil, à Paris, tente actuellement de lever des capitaux auprès d’investisseurs américains. Son objectif : 50 000 abonnés à la fin de cette année, dont 10 000 en Afrique. Sur le continent, Afrostream est pour l’instant disponible en Côte d’Ivoire et au Sénégal.