Société

Algérie : Mohamed Raouraoua, Monsieur football

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 14 mars 2016 à 15:06

Les 50 personnalités les plus influentes ont toutes, sans exception et chacune à son niveau, un rôle à jouer pour conduire l’Algérie sur la première voie.

Dans ce dossier

À 68 ans, le patron de la Fédération algérienne de football (FAF) pourrait partir tranquillement à la retraite avec l’assurance d’avoir réalisé ce qu’aucun de ses prédécesseurs n’avait accompli : faire qualifier deux fois de suite, en 2010 et en 2014, l’Algérie à une phase finale de Coupe du monde. Mohamed Raouraoua, homme d’affaires prospère arrivé à la tête de la FAF en 2009 et qui a lancé le championnat professionnel en 2011, estime cependant que sa mission n’est pas terminée. Avant de prendre en main les destinées du ballon rond algérien et de devenir membre exécutif de la Fifa et de la Confédération africaine de football, celui qui est aussi président de l’Union des associations de football arabes a eu une autre vie dans la haute administration. Directeur général au ministère de l’Information, il a dirigé la télévision nationale puis la puissante Agence nationale d’édition et de publicité (Anep). Des fonctions qui lui ont permis d’acquérir un précieux réseau dans les mondes des affaires et des médias.