Dossier

Cet article est issu du dossier «Algérie : le classement des 50 personnalités les plus influentes»

Voir tout le sommaire
Économie

Algérie : le rêve américain de Elias Zerhouni

Les 50 personnalités les plus influentes ont toutes, sans exception et chacune à son niveau, un rôle à jouer pour conduire l’Algérie sur la première voie.

Arrivé aux États-Unis il y a quarante ans avec 396 euros en poche, ce médecin radiologue de 64 ans a prouvé qu’un membre de la diaspora peut accéder à de hautes responsabilités à l’étranger. Formé à l’université algérienne, Elias Zerhouni s’est installé outre-Atlantique grâce à une invitation de l’université Johns-Hopkins (Maryland). La suite ? Un parcours de self-made-man dans la plus pure tradition américaine. Après six années à la tête des National Institutes of Health (18 000 chercheurs et un budget de 31 milliards de dollars), il dirige aujourd’hui le département recherche et développement du groupe Sanofi. Le président Barack Obama n’a pas hésité à miser sur ses compétences en faisant de lui son ambassadeur spécial pour la science et la technologie dans les pays musulmans.

Lire les autres articles du dossier

«Algérie : le classement des 50 personnalités les plus influentes»

Fermer

Je me connecte