Politique

Abdelkrim Boudra, l’Algérie des nouvelles idées

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 9 mars 2016 à 18:49

Les 50 personnalités les plus influentes ont toutes, sans exception et chacune à son niveau, un rôle à jouer pour conduire l’Algérie sur la première voie.

Dans ce dossier

Depuis 2011, il est le porte-parole du collectif Notre Algérie bâtie sur de nouvelles idées (Nabni), dont il a contribué à la création à la veille du cinquantenaire de l’indépendance. Un travail de communication délicat dans un pays où les initiatives citoyennes sont vite marquées du sceau du soupçon et du complot. Mais, persévérant et tenace, Abdelkrim Boudra, 46 ans, ne s’est pas découragé. Épaulé par les membres du collectif, ce directeur d’un institut de formation à Alger continue, avec patience et exigence, de promouvoir les idées et propositions du collectif, appelant par exemple à se détacher de la rente pétrolière – quitte à couler dans un premier temps le navire Algérie. Un travail qui a fini par payer, puisque Nabni peut aujourd’hui se targuer d’avoir eu l’oreille du Premier ministre, Abdelmalek Sellal.