Télécoms

La Côte d’Ivoire met Huawei face à ses responsabilités

Image172485.jpg © PMCI

L'équipementier de télécoms Huawei Technologies a maille à partir avec le gouvernement ivoirien, qui lui impute des malfaçons dans l'exécution de son contrat d'installation du réseau de fibre optique Backbone Ouest reliant Abidjan à San Pedro puis Tabou, Man, Odienné et Korhogo.

Les autorités ont donné jusqu’au mois de juin au groupe chinois pour remettre à niveau les quelque 1 000 kilomètres installés entre 2012 et 2015, financés par un prêt de la China Exim Bank de 27,5 milliards de F CFA (41,9 millions d’euros). Bruno Koné, le ministre de l’Économie numérique, soutenu par Daniel Kablan Duncan, le Premier ministre, a discuté pendant plus d’un an avec le gouvernement chinois et le quartier général de Huawei, à Shenzhen, pour obtenir une reprise des travaux. Jean-Euloge Soro-Kipeya, le directeur général de l’Agence nationale du service universel des télécommunications (Ansut), veille sur les réfections.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte