Politique

Algérie : fin de mission pour Saadani ?

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 16 février 2016 à 09:30

Amar Saâdani, le secrétaire général du FLN.

Les jours d’Amar Saadani au secrétariat général du FLN – et en tant que porte-parole autoproclamé de la présidence de la République – sont-ils comptés ?

Le 3 février, lors de l’adoption par l’Assemblée populaire nationale de la nouvelle Constitution, de nombreux parlementaires membres du parti évoquaient dans les couloirs son prochain départ. Saadani avait été imposé à la tête du FLN en août 2013. « Maintenant que la Constitution a été adoptée, que le général Toufik a été limogé et que le DRS a été dissous, sa mission est terminée », commente froidement un ténor de l’ex-parti unique. L’entourage du président Bouteflika admet en outre difficilement que Saadani s’oppose à l’article 51 de la nouvelle loi fondamentale, qui interdit aux binationaux d’accéder à certaines fonctions au sommet de l’État.