Politique

Union africaine : les candidats dans les starting-blocks

Lors du 26e sommet de l’Union africaine (Addis-Abeba, 30-31 janvier), la question de savoir qui succédera à Nkosazana Dlamini-Zuma à la présidence de la Commission était sur toutes les lèvres.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 5 février 2016 à 08:44

Ramtane Lamamra et Nkosazana Dlamini-Zuma, à Addis-Abeba, le 27 janvier. © MINASSE WONDIMU HAILU/ANADOLU AGENCY/AFP

Le nom du ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, revenait d’autant plus volontiers que l’Afrique du Nord n’a jamais occupé le poste.

Reste que Dlamini-Zuma n’a pas encore fait connaître officiellement ses intentions, ce qui retarde l’ouverture de la campagne. Celle-ci a en revanche débuté pour le poste de vice-président, le Kényan Erastus Mwencha achevant son deuxième et dernier mandat. Les noms du Burundais Jean Mfasoni, conseiller spécial de Dlamini-Zuma, et de la Tchadienne Fatima Haram Acyl, commissaire au Commerce et à l’Industrie, sont évoqués… Les candidatures devront être déposées au plus tard à la fin du mois de mars.