Dossier

Cet article est issu du dossier «Enquête sur le "mystère" Jean-Claude Mimran»

Voir tout le sommaire
Agroalimentaire

Côte d’Ivoire : Mimran, de la farine aux pâtes

Mimran va lancer une production de pâtes alimentaires

Mimran va lancer une production de pâtes alimentaires © Laurence Mouton/AFP

Dans un marché ivoirien de la farine qui connaît une concurrence féroce, le leader historique, les Grands Moulins d’Abidjan, réagit.

La filiale du groupe de l’homme d’affaires français Jean-Claude Mimran (présent dans l’agroalimentaire en Afrique, dans l’immobilier et l’hôtellerie en Europe) va lancer des travaux pour adapter ses installations à la production, dès cette année, de pâtes alimentaires (fabriquées à partir de blé dur), pour un investissement de 15 milliards de F CFA (22,9 millions d’euros).

L’entreprise entend également se développer dans l’alimentation animale, qui nécessite notamment des sous-produits de la farine comme le son de blé. De quoi renforcer ses activités, déstabilisées par la guerre des prix consécutive à l’arrivée de nouveaux acteurs il y a quelques années.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte