Livres

Livres : les héros ordinaires de l’Érythrée

Des réfugiés érythréens dans le camp d'Endabaguna, dans le nord de l'Ethiopie, en août 2011

Des réfugiés érythréens dans le camp d'Endabaguna, dans le nord de l'Ethiopie, en août 2011 © AFP

La « saga érythréenne » fort réussie du journaliste Léonard Vincent est désormais disponible en format poche.

Heureuse initiative que celle des éditions Payot & Rivages de proposer en livre de poche la remarquable enquête sur les Érythréens du journaliste Léonard Vincent. Depuis sa première publication, en 2012, ce qu’il nomme « la saga érythréenne » – dont il veut croire qu’elle « reprendra quand le régime actuel quittera la scène, aussi brutalement qu’elle s’est tue soudain, en septembre 2001 » – est sortie des tréfonds de l’actualité.

En quelques années, l’Érythrée, véritable prison à ciel ouvert interdite aux regards étrangers, est devenue « un pays que l’on peut situer sur une carte, des visages que l’on croit avoir vus », écrit-il en avant-propos. L’afflux de migrants en Europe n’y est pas pour rien. Raison de plus pour lire ou relire l’histoire passionnante de ce pays à travers la plume poétique de l’auteur et le témoignage poignant de « ses véritables héros » : ceux qui ont pris « la décision folle » de quitter leur pays et de « subir mille morts » dans l’espoir « de trouver le repos d’une vie ordinaire ».

éd. Rivages poche

Les Erythréens, de Léoonard Vincent © éd. Rivages poche

>> Les Érythréens, de Léonard Vincent, éd. Rivages poche, 240 pages, 7,50 euros

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte