Agroalimentaire

Cacao : Choco Ivoire veut doubler ses capacités

L'usine de San Pedro pourra broyer 66 000 tonnes de fèves par an. © Nabil Zorkot pour Les Éditions du Jaguar

Selon nos informations, le négociant SAF Cacao entend doubler les capacités de Choco Ivoire, son usine de San Pedro, dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire. Explications.

Dans un secteur de la transformation du cacao bousculé par une hausse de la fiscalité ces dernières années, le négociant SAF Cacao continue de miser sur la transformation des fèves en Côte d’Ivoire.

Active dans l’exportation depuis le début des années 2000, l’entreprise fondée par la famille ivoiro-libanaise Lakiss et dirigée par Ali Lakiss est devenue l’un des principaux acteurs ivoiriens du broyage des fèves.

Capacités

Selon nos informations, SAF entend faire passer les capacités de Choco Ivoire, son usine de San Pedro, de 30 000 à 66 000 tonnes par an.

Les travaux, qui doivent débuter en 2016, sont estimés à 10 milliards de F CFA (environ 15,2 millions d’euros). Ils permettront à l’entreprise de fabriquer non seulement de la liqueur, mais aussi des produits à plus forte valeur ajoutée comme du beurre et de la poudre de cacao.

Fermer

Je me connecte