Justice

Affaire Sankara : vers une contre-expertise ADN

L'ancien président burkinabè Thomas Sankara.

L'ancien président burkinabè Thomas Sankara. © AFP

Une demande de contre-expertise des analyses ADN pratiquées sur le corps présumé de Thomas Sankara a été transmise au juge d’instruction François Yaméogo, chargé de l’enquête sur l’assassinat de l’ancien chef de l’État, le 15 octobre 1987.

« Il devrait rapidement y donner suite », estime une source proche du dossier. Mi-décembre, Me Bénéwendé Stanislas Sankara, l’avocat de la famille, avait indiqué que les tests pratiqués par le laboratoire de la police scientifique de Marseille (France) n’avaient pas permis de détecter de traces d’ADN exploitables sur la dépouille. Si le juge Yaméogo accède à la demande, la contre-expertise pourrait être confiée à un laboratoire suisse.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte