Politique

Burundi : Nyabenda trop puissant

Pascal Nyabenda l’admet volontiers : exercer simultanément la présidence du parti au pouvoir (le CNDD-FDD) et celle de l’Assemblée nationale – ce qui fait de lui l’un des hommes les plus influents du régime Nkurunziza – n’est pas chose aisée.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 24 janvier 2016 à 11:44

Pascal Nyabenda, président de l’Assemblée nationale burundaise. © Capture d’écran/Youtube

Selon son entourage, ce cumul ne devrait pas durer. « Il va devoir choisir », estime un proche, qui admet que certains au sein du parti ne le trouvent pas assez radical, tandis que d’autres le jugent « trop limité » pour occuper une position aussi éminente. « Il suscite trop de jalousies, sa position est intenable », tranche un diplomate.