Société

Cameroun : Douala, capitale maçonnique

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
L’équerre et le compas, symboles maçonniques

L'équerre et le compas, symboles maçonniques © AFP

Les Rencontres humanistes et fraternelles africaines et malgaches (Rehfram) se tiendront du 1er au 7 février à Douala, au Cameroun.

Après un léger flottement, le 2 octobre, après la nomination au ministère des Enseignements secondaires de Jean-Ernest Ngalle Bibéhe, le président du comité d’organisation, les membres de la Grande Loge unie du Cameroun sont d’ores et déjà presque prêts à accueillir plus de cinq cents francs-maçons venus du monde entier.

Convoquées tous les ans depuis 1992 dans une capitale différente les Rehfram constituent le plus grand rassemblement maçonnique africain. Cette année, le thème de réflexion sera « Face à la montée de l’intolérance et de la violence, franc-maçonnes et francs-maçons d’Afrique et de Madagascar, quels sont nos devoirs envers notre continent ? »

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3100_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte