Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d'Ivoire : c'est déjà demain»

Voir tout le sommaire
Conso & Distribution

Côte d’Ivoire : centres commerciaux, gare à la concurrence !

Au rayon décoration du site d'Orca Déco, à Marcory.

Au rayon décoration du site d'Orca Déco, à Marcory. © OLIVIER POUR J.A.

Orca Déco à Cocody, PlaYce à Marcory… L’ouverture de nouveaux centres commerciaux pousse les acteurs historiques, Prosuma et CDCI, à se renouveler.

Une ferveur nouvelle s’est emparée du secteur ivoirien de la distribution. L’émergence d’une classe moyenne avide de consommation et les 7 % de croissance annuelle affichés par le secteur poussent les principaux acteurs à multiplier les projets de centres commerciaux à Abidjan. Car, en Côte d’Ivoire, tout reste à faire en matière de grande distribution. Les supérettes, les magasins en libre-service, les supermarchés et les hypermarchés ne représentent encore que 15 % à 20 % du volume des ventes.

Présidé par Jalal Kawar, le groupe Orca Déco a ainsi annoncé l’ouverture en 2016 d’un centre commercial d’environ 5 000 m2 à la Riviera, dans la commune huppée de Cocody. C’est le troisième site ouvert par Orca Déco à Abidjan, après les deux grandes surfaces de 10 000 m2 inaugurées en 2008 de chaque côté du boulevard Valéry-Giscard-d’Estaing, dans le quartier de Marcory. Spécialisé dans l’ameublement, la décoration, mais aussi le prêt-à-porter, le groupe est implanté dans huit autres pays d’Afrique : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Gambie, Ghana, Mali, Mauritanie et Sénégal.

L’arrivée de Carrefour

CFAO Retail s’est de son côté associé au français Carrefour pour ouvrir le 19 décembre son premier centre commercial dans le pays… juste à côté des établissements Orca. Baptisé PlaYce, ce complexe de 20 000 m2 se veut un espace convivial et un lieu de consommation moderne.

Après ce premier partenariat, le duo CFAO-Carrefour travaille déjà à la construction d’un deuxième mall, situé cette fois dans les quartiers nord d’Abidjan et dont l’ouverture est prévue pour la fin de 2016.

L’arrivée de Carrefour n’a pas encore eu de réel impact sur les résultats des acteurs locaux historiques que sont la Société ivoirienne de promotion de supermarchés (Prosuma) et la Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire (CDCI, de Yasser Ezzedine), mais la réalisation annoncée de plusieurs centres devrait, à terme, provoquer une redistribution des parts de marché. Poussé par cette concurrence, Prosuma a dû accélérer son plan de développement. Présidé par l’homme d’affaires ivoirien Abou Kassam, le leader du secteur a vite construit Cap Sud 2 le long du boulevard Valéry-Giscard-d’Estaing.

« En débarquant ici, Carrefour a provoqué une reconfiguration totale du secteur. Les concurrents prennent l’initiative de développer de nouveaux points de vente. Personne ne veut rester à la traîne », confie un spécialiste de la grande distribution. Prosuma compte bien poursuivre son expansion à Abidjan, où sont concentrés plus de la moitié des consommateurs ivoiriens. Plusieurs ouvertures ou extensions de centres commerciaux sont déjà envisagées, et la chaîne réfléchit à développer de nouvelles enseignes, comme cela a été le cas avec la première Fnac ouverte, en novembre, dans le centre commercial de Cap Sud.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte