Sécurité

Mali : l’enquête sur l’attaque du Radisson Blu progresse (lentement)

Des forces de sécurité maliennes devant le Radisson Blu, le 21 novembre à Bamako. © Jerome Delay/AP/SIPA

L'enquête sur l'attaque du 20 novembre contre le Radisson Blu de Bamako (22 morts) avance, pas à pas.

Les services maliens sont convaincus que les deux hommes tués dans l’assaut des forces de sécurité étaient les seuls terroristes présents sur place. Mais ils sont toujours à la recherche d’éventuels complices. Plusieurs perquisitions ont eu lieu à Bamako et deux suspects ont été arrêtés le 25 novembre.

Selon une source proche de l’enquête, l’un d’eux aurait transféré du crédit téléphonique à l’un des terroristes. Les enquêteurs supposent que les deux assaillants (des hommes noirs d’une vingtaine d’années) ont résidé dans le quartier de Missabougou, dans l’est de la capitale, avant de passer à l’action. Leur identification devrait notamment permettre aux services maliens de déterminer si cet attentat a été mené par Al-Mourabitoune ou par le Front de libération du Macina (FLM), deux groupes jihadistes qui ont l’un et l’autre revendiqué l’attentat.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte