Politique

Algérie : alors, il revient quand, Abdelkader Bensalah ?

Abdelkader Bensalah, au centre, accompagné de François Hollande,  le 15 juin 2015 à Alger

Abdelkader Bensalah, au centre, accompagné de François Hollande, le 15 juin 2015 à Alger © Sidali Djaboub/AP/SIPA

Président du Conseil de la nation (Sénat), Abdelkader Bensalah, 74 ans, qui avait été admis le 29 septembre à l'hôpital Cochin, à Paris, pour y être opéré, devrait regagner Alger début décembre afin d'y poursuivre sa convalescence.

Il n’est même pas exclu qu’il prenne place à bord de l’avion du Groupe de liaisons aériennes ministérielles (Glam), qui regagnera Alger le 30 novembre au soir après avoir déposé Abdelmalek Sellal, le Premier ministre, venu à Paris à l’occasion du sommet de la COP21.

Au palais d’El-Mouradia, en effet, on s’impatiente : l’escapade médicale de Bensalah aura quand même duré plus de deux mois. Or le patron du Sénat, qui est constitutionnellement le deuxième personnage de l’État, est fréquemment appelé à suppléer Abdelaziz Bouteflika, qui se remet difficilement de son AVC d’avril 2013.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte