Dossier

Cet article est issu du dossier «Les champions du green business»

Voir tout le sommaire
Environnement

Catastrophes écologiques : Abdou Sane, le géographe sénégalais devenu porte-voix de l’ONU

Le lit asséché de la rivière Mfolozi à Ulundi, le 9 novembre 2015 dans le KwaZulu-Natal.

Le lit asséché de la rivière Mfolozi à Ulundi, le 9 novembre 2015 dans le KwaZulu-Natal. © Mujahid Safodien/AFP

Acteurs politiques, chefs d’entreprise et même artistes … Tous se mobilisent pour faire avancer la cause verte à leur façon.

Le professeur d’histoire et de géographie Abdou Sane a quitté l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar pour passer à l’action. Après avoir goûté un temps à la politique (il a été député au Parlement puis conseiller du ministre de l’Environnement dès 2003), ce diplômé en sciences de l’environnement est devenu le porte-voix du Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR).

À travers conférences et débats, Abdou Sane milite pour une plus grande responsabilité des États dans la prévention des désastres écologiques et une meilleure collaboration entre eux, notamment à travers le transfert des technologies et des solutions adaptées.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte