Dossier

Cet article est issu du dossier «Les champions du green business»

Voir tout le sommaire
Agroalimentaire

Ludovic Minoué : fruits locaux et spécimens rares

Fruits tropicaux.

Fruits tropicaux. © Grameen Crédit Agricole

Acteurs politiques, chefs d’entreprise et même artistes … Tous se mobilisent pour faire avancer la cause verte à leur façon. Focus sur lea patron de la PME camerounaise Biotropical.

Ludovic Minoué, 43 ans, se frotte les mains. Biotropical, la PME spécialisée dans l’agro-industrie fruitière qu’il dirige depuis plus d’un an, vient d’acquérir un nouveau séchoir.

Doubler la production

Cet investissement de 31 000 euros permettra de doubler la production de l’usine de transformation de fruits locaux (mangue, papaye, ananas, banane, fruit de la passion) et de spécimens rares et exotiques (jacquier, mangoustan, combava, ramboutan) installée à Bonabéri, un quartier de Douala.

« Nous comptons aussi doubler le chiffre d’affaires, qui frôlera les 340 millions de F CFA [518 327 euros] cette année », explique cet ancien de Total Cameroun. Pour produire et exporter ses fruits (frais, reconditionnés ou secs, et en pulpe surgelée) sur le marché français et, accessoirement, en Allemagne et en Espagne, le Camerounais exploite 800 hectares de plantations et s’appuie sur une quarantaine de petits producteurs.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Fermer

Je me connecte