Dossier

Cet article est issu du dossier «Togo : sept personnalités au coeur du pouvoir»

Voir tout le sommaire
Politique

Marc Dèdèriwè Abli-Bidamon 51 ans, ministre des Mines et de l’Énergie

Marc Dèdèriwè Abli-Bidamon © APRÉSENT

Dans les coulisses du Palais comme au sein du gouvernement togolais, sept personnalités forment une équipe de choc autour de Faure Gnasssingbé. Portraits.

Marc Dèdèriwè Abli-Bidamon a longtemps fait des envieux dans les coulisses du pouvoir togolais. Ancien directeur général de Togo Cellulaire, puis patron des Douanes, il était considéré comme très proche du chef de l’État jusqu’à son éviction, en 2011, de la direction de la régie financière désormais disparue. Certains disaient de lui qu’il était « tombé en disgrâce » à cause de sa proximité avec l’ex-tout-puissant ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona, incarcéré depuis août 2014 pour son implication présumée dans une affaire « d’escroquerie internationale ».

Pourtant, il semble que la réputation d’efficacité de Dèdèriwè Abli-Bidamon à accomplir ses missions ainsi que la confiance du clan présidentiel ne l’aient pas abandonné. En février dernier, deux mois avant la présidentielle, il a été nommé membre représentant de la majorité au sein de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Et, pour ceux qui pouvaient encore en douter, sa nomination, en juin, au très stratégique ministère des Mines et de l’Énergie est perçue comme une réhabilitation pleine et entière au sein de l’équipe exécutive.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte