Politique

La guerre civile au Yémen a fait 5 700 victimes depuis le mois de mars

Des Yéménites marchent dans les décombres d'immeubles du quartier Al-Nahda dans la capitale, Sanaa, après des frappes aériennes menées par l'Arabie Saoudite © Mohammed Huwais/AFP

C'est le nombre de victimes - dont 830 femmes et enfants - de la guerre civile au Yémen depuis mars, selon un rapport de l'ONU rendu public le 18 novembre.

Les services de base du pays, déjà le plus pauvre du monde arabe, se sont totalement effondrés, alors que 21,1 millions de personnes ont besoin d’assistance humanitaire. Cette guerre fratricide a également provoqué l’exil de 120 000 Yéménites. Une coalition emmenée par l’Arabie saoudite voisine et cautionnée par les États-Unis appuie, depuis mars 2015, le gouvernement central, internationalement reconnu, contre les rebelles houthistes, soutenus par l’Iran.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte