Bourse

Trois recrues pour la Bourse de Douala

Alamine Ousmane Mey, ministre camerounais des Finances.

Alamine Ousmane Mey, ministre camerounais des Finances. © Eric Larrayadieu/J.A.

Selon nos informations, l’État camerounais entend céder ses parts dans trois entreprises via la place boursière de Douala.

L’État camerounais entend redynamiser le Douala Stock Exchange, la Bourse de Douala, en cédant au moins 20 % de ses parts du producteur de sucre Sosucam (groupe Somdiaa), ainsi que des spécialistes de l’aluminium Socatral et Alubassa, tous deux filiales de la Société d’aluminium du Cameroun (Alucam), a appris Jeune Afrique.

Le 11 novembre, Pierre Ekoulé Mouangue, le directeur général du Douala Stock Exchange (DSX), a réuni les dirigeants des sociétés de Bourse pour leur annoncer la nouvelle.

Participations

Mi-octobre, Alamine Ousmane Mey, le ministre des Finances, avait fait part de l’intention gouvernementale aux directeurs généraux de ces trois entreprises, ainsi qu’aux patrons de la Société nationale d’investissement (SNI), leur actionnaire commun, et de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), détentrice de participations dans la Sosucam.

Conformément aux usages, ces titres seront admis à la cote au cours du premier semestre de 2016.

Capitalisation

Créé en 2001, le Douala Stock Exchange compte trois sociétés cotées : la Société des eaux minérales du Cameroun (SEMC), la Société agricole et forestière du Cameroun (Safacam) et la Société camerounaise de palmeraies (Socapalm).

Selon les derniers chiffres publiés, la capitalisation boursière du DSE atteignait 174,79 milliards de F CFA le 12 octobre dernier.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte