Agroalimentaire

Produits laitiers : entre Bel et Castel, la sauce ne prend pas

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Le projet de Bel en Éthiopie est à l’arrêt.

Le projet de Bel en Éthiopie est à l'arrêt. © AFP

L’alliance éthiopienne entre les deux groupes agro-alimentaires n’a pas le succès escompté.

Décidément, Bel, producteur de la célèbre Vache qui rit, sait se faire attendre en Afrique subsaharienne. Son projet de fromagerie en Éthiopie, en pleine croissance économique, n’avance plus.

Le groupe, majoritairement détenu par le holding Unibel (qui appartient à la famille Bel-Fiévet), s’était pourtant appuyé dans cette aventure sur le spécialiste de la bière Castel, expert de l’Afrique subsaharienne (Bel ne possède des usines qu’en Afrique du Nord). Mais selon nos informations, les hésitations du fromager ont eu raison de l’enthousiasme de son partenaire.

Consommation

Cette coentreprise aurait pourtant pu, d’après nos sources, s’étendre à terme à d’autres pays de la zone, où la consommation de produits laitiers et de fromages connaît une croissance d’environ 4 % par an, selon les données du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte