Diplomatie

États-Unis – Cuba : la fin de l’embargo, c’est pour quand ?

Après 54 ans d'absence le drapeau américain flotte sur La Havane

Après 54 ans d'absence le drapeau américain flotte sur La Havane © AFP

En apparence, ce fut le sketch habituel. Le 27 octobre, comme chaque année depuis 1992, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution « non contraignante » demandant aux États-Unis de mettre un terme à l’embargo économique et financier qu’ils imposent à Cuba depuis 1962.

Comme chaque année, un ministre cubain (Bruno Rodríguez) a dénoncé le caractère « inefficace, cruel et injuste » de la politique américaine. Et, comme chaque année, les États-Unis et Israël ont voté contre. Et puis on est passé à autre chose. Mais ça, ce sont les apparences. Car en réalité, les choses bougent. Les deux pays ont rétabli leurs relations diplomatiques il y a trois mois, puis rouvert leurs ambassades respectives.

Et le président Obama a assoupli l’embargo autant qu’il le pouvait. Hélas, en l’occurrence, il peut peu : c’est le Congrès, contrôlé par les républicains, qui dispose de la prérogative institutionnelle d’abroger l’embargo. Comme l’a fait savoir Ronald Godard, le vice-ambassadeur américain auprès de l’ONU, il faudra pour y parvenir « des années de persévérance ».

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte