Culture

Cinéma : « Censored voices » ou la vérité sur la guerre des Six-Jours

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 28 octobre 2015 à 18:50

Image173144.jpg © NETFLIX

« Censroed voices », un documentaire qui s’attaque à la vison « idyllique » de la victoire israélienne pendant la Guerre des Six-Jours.

L ‘ histoire des guerres, on le sait, est toujours, avant tout, celle des vainqueurs. La guerre des Six-Jours, en 1967, est ainsi restée dans la plupart des mémoires, même souvent dans les pays arabes, comme une guerre éclair remportée si rapidement par les Israéliens qu’elle fit peu de victimes et s’acheva par un véritable désastre pour leurs adversaires après la conquête du Sinaï, de la rive ouest du Jourdain, de Gaza et du plateau du Golan. Ce documentaire s’inscrit en faux face à cette vision « idyllique » du conflit vu d’Israël.

 

 

 

Fondé sur les témoignages de soldats de Tsahal de retour dans leurs kibboutz juste après la fin du conflit, donc si l’on peut dire le 7e jour, il raconte ce qui fut aussi, voire surtout, une « sale guerre », terriblement violente, avec son lot d’actes non « nécessaires » – des exécutions sommaires, des destructions de villages, etc. – s’apparentant bien souvent à des crimes de guerre.

Raison pour laquelle, d’ailleurs, ces témoignages recueillis en 1967 furent censurés par les autorités militaires de Tel-Aviv avant d’être enfin rendus publics grâce à un livre puis à ce film remarquable, dans lequel les soldats, témoins de l’époque, sont confrontés aujourd’hui, un demi-siècle plus tard, à ce qu’ils ont dit à chaud. Hélas pour les Palestiniens, ces paroles auguraient la suite des événements.

>> Censored Voices, de Mor Loushy (sorti en France le 21 octobre)