Agroalimentaire

Cheikh Yakhoub Niang : « Il n’y a pas d’embellie en vue pour Palmci »

Par

Cheikh Yakhoub Niang est directeur de la recherche d'Impaxis Securities.

Plantations de la Société de Palmes de Côte d'Ivoire. © Issouf Sanogo/AFP

Cheikh Yakhoub Niang, responsable de la recherche chez Impaxis Securities, analyse pour "Jeune Afrique" les perspectives de Palmci, filiale spécialisée dans l'huile de palme du groupe ivoirien Sifca.

L’année 2014 fut difficile pour l’industrie de l’huile de palme et ses producteurs, avec une baisse de 3,7 % du prix de vente sur le marché mondial. En conséquence, Palmci, malgré une augmentation de sa production de 3 %, n’a vu son chiffre d’affaires progresser que de 1,6 %, à 137,9 milliards de F CFA (210 millions d’euros). La marge Ebitda s’est maintenue à 28,4 milliards de F CFA (29,6 % du chiffre d’affaires), mais la rentabilité nette est affectée par l’augmentation de la masse salariale (+ 14 %) et des amortissements (+ 6,9 %). Un crédit d’impôt a permis de limiter la baisse du bénéfice net 2014 qui s’établit à 11 milliards de F CFA (- 9 %).

Entre octobre 2014 et septembre 2015, le titre Palmci a perdu 16,2 % de sa valeur et a fluctué dans une fourchette de 14 000 à 19 350 F CFA. Bien qu’il soit régulièrement compté dans l’indice BRVM 10 (les dix valeurs les plus liquides de la Bourse régionale des valeurs mobilières), le volume moyen mensuel de négociation n’est que de 426 millions de F CFA.

L’année 2015 marquera une quatrième année consécutive de baisse du prix de vente. Et il n’y a pas d’embellie en vue

Dans un contexte de ralentissement économique en Chine (premier acheteur d’huile de palme), de hausse de la production (qui renforce des stocks mondiaux déjà élevés), de chute des prix du pétrole (qui affecte négativement ceux du biodiesel produit à partir de l’huile de palme), l’année 2015 marquera une quatrième année consécutive de baisse du prix de vente. Et il n’y a pas d’embellie en vue. Pour préserver sa trésorerie, Palmci réduira investissements et dividendes. Les résultats 2015 devraient être inférieurs à ceux de 2014 du fait des cours mondiaux et d’une diminution annoncée de la production.

Coté actuellement à 15 000 F CFA, nous estimons que le titre devrait s’établir autour de 12 000 F CFA. Dans l’attente des prochains résultats, nous recommandons aux investisseurs de sous-pondérer leur position sur la valeur. »

Source : Imapxis securities

Évolution du titre Palmci et cours de l'huile de palme © Source : Imapxis securities

Fermer

Je me connecte