Justice

Burkina : Rambo et le Touareg, deux « durs » de l’ex-RSP en fuite en Côte d’Ivoire

Gilbert Diendéré, le 18 septembre à Ouagadougou © Théo Renaut/AP/SIPA

Selon des sources sécuritaires, deux sous-officiers de l'ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP) considérés comme des « durs » du coup d'État manqué contre le régime de transition ont fui ces derniers jours en Côte d'Ivoire en franchissant clandestinement la frontière terrestre.

Il s’agit de l’adjudant-chef Nébié, dit Rambo, et du sergent-chef Kossoubé, alias le Touareg. Homme de confiance du général Gilbert Diendéré, le premier était l’un des hommes du RSP qui ont exfiltré Blaise Compaoré à Yamoussoukro le 31 octobre 2014. Il est ensuite resté à ses côtés durant les premières semaines de son exil ivoirien. Le second est un neveu éloigné de Chantal Compaoré, l’ex-première dame.

L’un et l’autre sont restés jusqu’au bout avec Diendéré, l’ont accompagné à la nonciature (l’ambassade du Vatican) de Ouagadougou, où il s’est réfugié, puis ont mis le cap sur la Côte d’Ivoire à bord d’un véhicule banalisé. Outre Nébié et Kossoubé, une quinzaine de membres de l’ex-garde présidentielle n’ont pas rejoint leurs corps d’affectation respectifs.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte