Politique

Algérie – FLN : la grosse colère d’Amar Saâdani

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 5 octobre 2015 à 15:52

Amar Saâdani, le secrétaire général du FLN. © FAROUK BATICHE/AFP

C’est la présidence de la République qui, le 1er octobre, a ordonné que le renouvellement des structures du FLN au sein de l’Assemblée nationale s’effectue par le vote des 217 députés issus de ce parti, et non par cooptation.

Apprenant la nouvelle alors qu’il se trouvait à La Mecque pour le pèlerinage, Amar Saâdani, le secrétaire général, est entré dans une colère noire : la décision présidentielle constitue un clair camouflet à son autorité. Lors du 10e congrès du FLN, en mai, les participants ont adopté une résolution statutaire donnant à Saâdani les pleins pouvoirs pour désigner les représentants du parti à l’Assemblée, notamment les cinq vice-présidents et les huit membres des commissions permanentes.