Agroalimentaire

Noix de cajou : le Vietnam débarque à Yamoussoukro

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Usine Cajou des savanes

Usine Cajou des savanes © Ananias Leki Dago pour J.A.

Une nouvelle unité de transformation de noix de cajou devrait bientôt voir le jour dans la capitale de la Côte d’Ivoire. Découvrez en exclusivité les détails de ce projet.

La compagnie vietnamienne Viet Mold Machine, spécialisée dans la fabrication de machines de transformation des noix de cajou, va implanter au technopole de Yamoussoukro une unité de transformation avec l’appui de la société publique de régulation du secteur, le Conseil coton anacarde, a appris Jeune Afrique.. La Côte d’Ivoire est devenue en un temps record le premier producteur africain et revendique le premier rang mondial devant l’Inde – longtemps leader incontesté.

Capacités

Selon nos informations, l’unité de transformation de cajou aura une capacité annuelle de 5 000 tonnes au départ. Malamine Sanogo, le directeur général du Conseil coton anacarde, à l’origine de la venue des Vietnamiens, travaille à renforcer les capacités des Ivoiriens dans les métiers de la transformation de la noix de cajou.

Le Conseil des ministres du 18 septembre tenu dans la ville d’Abengourou a validé le projet.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer