Diplomatie

Nations unies : Kobler, de Kinshasa à Tripoli

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 22 septembre 2015 à 17h33
Martin Kobler, chef de la Monusco

Martin Kobler, chef de la Monusco © Karim Kadim/AP/SIPA

Martin Kobler, le Chef de la Mission des Nations unies en RD Congo pourrait remplacer Bernardino León à la tête de la Mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul).

Chef de la Mission des Nations unies en RD Congo (Monusco), l’Allemand Martin Kobler va écourter son séjour à Kinshasa.

Il doit quitter le pays avant la fin de ce mois, alors que son mandat n’expire que le 31 octobre. Parce qu’il est fortement pressenti pour succéder à l’Espagnol Bernardino León à la tête de la Mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul).

Ladite mission est, on l’imagine, extrêmement délicate, mais Kobler semble avoir donné satisfaction à ses supérieurs, à New York, notamment en raison de son action dans l’est de la RD Congo.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte