Dossier

Cet article est issu du dossier «Les patrons africains de l'hôtellerie»

Voir tout le sommaire
Tourisme

Djillali Mehri : d’abord Pepsi, ensuite Accor

Djillali Mehri est le patron du groupe Mehri. © DR

Face à la concurrence des grandes chaînes hôtelières telles que Marriott ou Radisson, ces patrons n'hésitent plus à investir dans le secteur, en développant une offre à la fois adaptée au tourisme d'affaires, ainsi qu'aux futurs vacanciers. Portraits de ces dirigeants africains. En Algérie, Djillali Mehri est le patron du groupe Mehri.

Il est à l’origine du premier Ibis en Algérie. Djillali Mehri, 77 ans, dirige depuis vingt-cinq ans le puissant groupe qui porte son nom, présent notamment dans les boissons à travers la licence Pepsi. C’est en 2005 que l’homme d’affaires originaire d’El-Oued (Sud-Est) a fait son entrée dans le tourisme, à la faveur d’un partenariat avec le français Accor pour la réalisation d’un réseau d’hôtels Ibis, Novotel et Etap à travers le territoire.

Trois ans plus tard, l’Ibis d’Alger ouvrait ses portes. Néanmoins, alors que le plan de développement prévoyait la construction de 36 établissements pour un montant de 300 millions d’euros, l’objectif est encore loin d’être atteint. Seuls quatre nouveaux Ibis et Novotel ont été inaugurés depuis 2009 : à Oran, Tlemcen et Constantine.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte