Elections

Côte d’Ivoire : l’UE ne prévoit pas d’envoyer des observateurs pour la présidentielle

L'UE n'enverra en principe pas de mission d'observation de l'élection présidentielle ivoirienne du 25 octobre.

L'UE n'enverra en principe pas de mission d'observation de l'élection présidentielle ivoirienne du 25 octobre. © AFP

L’Union africaine, la Cedeao et diverses ONG enverront des missions d’observation pour la présidentielle ivoirienne d’octobre, mais pas l’UE. Explications.

L’Union européenne n’enverra en principe pas de mission d’observation de l’élection présidentielle ivoirienne du 25 octobre (alors qu’en 2010 elle avait mobilisé une importante équipe installée à l’hôtel Pullman, à Abidjan). Selon nos informations, la cause de cette abstention n’est nullement budgétaire, mais se fonde sur les recommandations du Français Jean-François Valette, l’ambassadeur de l’UE à Abidjan : la grave crise politique traversée par le pays étant terminée, les conditions d’un scrutin transparent sont, selon lui, réunies. L’opposition dénonce le manque de neutralité de la communauté internationale. L’Union africaine, la Cedeao et diverses ONG enverront en revanche des missions d’observation.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte

Toute l'actualité de l'Afrique anglophone

Analyse, débats, expertises... Pour comprendre l'Afrique de demain et d'aujourd'hui

arrow icon Découvrir theafricareport.com
Fermer

Je me connecte