Livres

Livres : le saint de Nioro

Alioune Traoré. © Capture d'écran YouTube.

Historien mauritanien et haut fonctionnaire à l'Unesco, où il est en charge du prix Houphouët-Boigny, Alioune Traoré retrace l'itinéraire de Cheikh Hamahoullah, qui fut l'une des grandes figures de l'islam en Afrique de l'Ouest à l'époque coloniale.

Ce mystique soufi de Nioro du Sahel (Mali), nationaliste, non violent et résistant au nom de la foi, calife de la Tidjaniya à l’âge de 19 ans, est aujourd’hui encore vénéré comme un saint, de la Mauritanie à la Guinée. Arrêté par l’administration française de Vichy en 1941, déporté en Côte d’Ivoire, en Algérie puis en France, Hamahoullah mourut en janvier 1943 à l’hôpital de Montluçon – localité où, aujourd’hui encore, reposent ses restes. Érudit et minutieux, le travail d’Alioune Traoré nous fait revivre une page sombre du défunt « empire » français : la répression menée contre les partisans du cheikh, les « hamallistes », dans les années 1930 et 1940, fut cruelle. Exécutions publiques à Kaedi, Yélimané, Ouani ; camps de concentration à Gao, Kidal, Ansongo, Bourem ; marabouts collabos contre marabouts insoumis… Traoré, qui s’intéresse à ce personnage fascinant depuis plus de quarante ans, se livre aussi à une exégèse savante de sa pensée et de ses manuscrits. Un ouvrage indispensable pour comprendre les rapports entre islam et colonisation en Afrique de l’Ouest.

4201552-M

Cheikh Hamahoullah, homme de foi résistant, d’Alioune Traoré, L’Harmattan, 400 pages, 34 euros.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte