Agroalimentaire

Textile : comment Utexi a racheté la Cotonnière ivoirienne

Vue d'une usine textile.

Vue d'une usine textile. © Georges Gobet/AFP

Selon les informations de Jeune Afrique, l’entreprise, mise en liquidation, a été acquise par le groupe de l’entrepreneur ivoirien Vassiriki Konaté. Détails de l’opération.

L’Union industrielle textile de Côte d’Ivoire (Utexi) est parvenue à reprendre mi-août pour un montant de 3 milliards de F CFA (près de 4,6 millions d’euros) la Cotonnière ivoirienne (Cotivo), l’un des fleurons de l’industrie textile du pays basé dans la ville d’Agboville, dans le sud du pays.

Selon nos informations, Utexi, dirigé par l’homme d’affaires ivoirien Vassiriki Konaté, a bénéficié d’un financement de 2,4 milliards de F CFA de la part de la Société générale de banques en Côte d’Ivoire pour supplanter l’offre de ses concurrents immédiats : Textile Côte d’Ivoire, qui proposait 1 milliard de F CFA, Côte d’Ivoire Logistique, qui offrait 2,3 milliards de F CFA, et AOL Services. Par ailleurs, les Marocains de Jamai Group et d’Uniwax avaient entamé des négociations exclusives avec le gouvernement, mais celles-ci se sont révélées infructueuses.

Liquidation

Spécialisé dans la filature, le tissage, la teinture et le denim, Cotivo, qui réalisait 16 milliards de F CFA de chiffre d’affaires il y a dix ans, a dû déclarer faillite et a été mis en liquidation. L’entreprise avait pour actionnaires l’État ivoirien (27 %), Uniwax (19 %) et le groupe Uninord, de Patrick Leydet (54 %). Cette acquisition permet à Vassiriki Konaté de devenir le leader du textile ivoirien.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Fermer

Je me connecte