Bourse

Télécoms : « La Sonatel confirmera son leadership cette année »

Orange est présent dans six pays d'Afrique de l'Ouest, notamment au Sénégal et en Côte d'Ivoire.

Orange est présent dans six pays d'Afrique de l'Ouest, notamment au Sénégal et en Côte d'Ivoire. © Sylvain Cherkaoui pour J.A.

Herman Boua, directeur de la recherche de Hudson & Cie, analyse pour « Jeune Afrique » les perspectives de l’opérateur télécoms Sonatel, filiale du français Orange.

Depuis le début de cette année, le titre Sonatel affiche une forte progression (+ 23 %) à la Bourse régionale des valeurs mobilières à Abidjan, passant de 22 600 F CFA en début d’année à 28 000 F CFA (de 34,45 à 42,68 euros) au 31 juillet. Cette hausse est attribuable aux bons résultats de 2014, confirmés par ceux du 1er semestre 2015. Toutefois, depuis le début du mois d’août, le titre enregistre une baisse (- 5,4 %) à 26 505 F CFA.

Moteur

Au premier semestre 2015, le chiffre d’affaires s’est amélioré de 7,8 % à 429,57 milliards F CFA principalement grâce à la hausse des revenus de l’activité mobile (+ 8,53 %). En matière de contribution par pays, la Guinée (17,90 milliards de F CFA) est le principal moteur de cette croissance.

La marge d’Ebitda du groupe grimpe de 100 points de base à 52,5 %, contribuant ainsi à la croissance du résultat net (+ 15 %) à 112,34 milliards de F CFA. Cette performance s’explique par l’amélioration des marges due à la hausse des contributions des filiales (Mali, République de Guinée, Guinée-Bissau), plus rentables que le marché sénégalais, qui est à maturité.

J.A.

Cours de l'action Sonatel. © J.A.

 

Sonatel devrait confirmer son leadership en 2015. Nous prévoyons une hausse de la contribution des filiales. Particulièrement en Guinée, qui, avec un taux de pénétration faible (73 %), offre des perspectives intéressantes. Nous espérons aussi un retour à la croissance sur le marché sénégalais sous l’impulsion de la nouvelle stratégie marketing. Enfin, l’activité au Mali poursuivra son développement accéléré grâce aux services bancaires mobiles.

Avec un ratio P/E (12,14) au-dessous de la moyenne des entreprises du secteur sur les marchés émergents (13,47), le titre est sous-évalué. Nous conseillons l’achat de l’action Sonatel, qui pourrait atteindre un prix de 29 000 F CFA à terme. »

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte