Dossier

Cet article est issu du dossier «Dans les secrets des palais présidentiels africains»

Voir tout le sommaire
Politique

Présidences : petites anecdotes pour grands palais

Qui savait que pour Gbagbo, la chambre d'Houphouët-Boigny à Cocody était maudite ?

Qui savait que pour Gbagbo, la chambre d'Houphouët-Boigny à Cocody était maudite ? © Vincent Fournier pour J.A.

Les couloirs des immenses bâtisses qui abritent les chefs d’États et autres souverains bruissent de petites histoires qui en disent beaucoup sur leurs occupants. De Lomé à Alger, de Kigali à Tunis, voici quelques extraits.

Gbagbo et la chambre maudite

« Moi, je ne peux pas y entrer. Seule ma femme en a le courage. » Pour l’Ivoirien Laurent Gbagbo, la chambre d’Houphouët-Boigny, dans la résidence présidentielle de Cocody, était maudite et responsable des chutes prématurées de ses deux successeurs, Bédié et Gueï.

Dadis Camara en caleçon

L’ancien président guinéen Moussa Dadis Camara était un couche-tard. Il aimait recevoir la nuit, dans sa chambre, vêtu d’un simple caleçon.

Austérité chez Paul Kagamé

Chez le Rwandais Paul Kagamé, l’alcool et le tabac sont strictement prohibés.

Ben Ali : des fiches sur la liberté d’expression?

En 2005, lors du Sommet mondial sur la société de l’information, à Tunis, Ben Ali est interpellé publiquement sur la liberté d’expression. Pris au dépourvu, le chef de l’État resté muet s’en prend à ses conseillers une fois de retour à Carthage : « Pourquoi ne m’aviez-vous pas préparé de fiches à ce sujet ? »

À Abidjan, la résidence présidentielle transformée en musée

Faute d’être habitée par le chef de l’État, la résidence présidentielle d’Abidjan pourrait devenir un musée consacré à Félix Houphouët-Boigny, où seront exposés tous les objets qui lui ont appartenu.

Sassou Nguésso féru du panafricanisme

Chez le Congolais Denis Sassou Nguesso, à Mpila, est accroché un tableau où figurent tous les pères fondateurs du panafricanisme, de Marcus Garvey à Kwame Nkrumah.

Boutef’ , son micro et sa sonnette

L’Algérien Abdelaziz Bouteflika est équipé d’un micro qui amplifie sa voix, et une sonnette placée à portée de sa main lui permet de prévenir son staff quand l’entretien est terminé.

Alpha accro aux portables

À Sékoutoureya, Alpha Condé ne se sépare jamais de ses quatre téléphones portables. L’un d’eux a pour unique fonction de suivre au jour le jour l’épidémie d’Ebola.

Gnassingbé un peu barré

Gnassingbé Eyadéma recevait ses hôtes à 6 heures du matin, avec champagne rosé et brochettes pimentées, dans un salon glacé grand comme un court de tennis.

Patassé obsédé par le pétrole

Dans son bureau, Ange-Félix Patassé déployait volontiers une carte de la Centrafrique au-dessus de laquelle il faisait tournoyer un pendule afin de déceler des gisements de coltan et de pétrole.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte