Culture

Artcurial mettra bientôt en vente des chefs-d’oeuvre africanistes

La maison Artcurial mettra en vente le 9 novembre une trentaine d’œuvres africanistes provenant d’une collection privée.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 22 septembre 2015 à 14:53

Deux visiteurs devant un tableau de Floris Jespers, dans un musée à Leuven (Belgique) © Virginia Mayo/AP/SIPA

Montant estimé : 1,8 million d’euros. C’est la plus importante vacation sur le sujet depuis vingt ans. Parmi les pièces, 11 tableaux de Jacques Majorelle, parmi lesquels son chef-d’œuvre Mère et Enfant (entre 350 000 et 550 000 euros), mais aussi Marché à Macenta, Guinée (entre 200 000 et 300 000 euros) et Aït Ben Addou, pièce maîtresse de la série dite des « Kasbahs de l’Atlas » (entre 200 000 et 300 000 euros).

Parmi les autres pièces proposées à la vente, des toiles de Floris Jespers, figure belge de l’africanisme, et des œuvres d’Anna Quinquaud, la sculptrice africaniste la plus cotée. Des chefs-d’œuvre qui seront présentés au grand public au mois de septembre à Paris puis à Bruxelles et à Marrakech fin octobre.