Politique

Côte d’Ivoire : Ouattara réorganise son staff

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 22 septembre 2015 à 14h52
Alassane Ouattara, le 9 mai 2014, à Abidjan.

Alassane Ouattara, le 9 mai 2014, à Abidjan. © Buno Lévy/J.A.

Alassane Ouattara, le chef de l’État ivoirien, a procédé à quelques aménagements au sein de son cabinet.

Drissa Koné, le directeur adjoint, qui entretenait des relations tendues avec son supérieur hiérarchique, le ministre d’État Marcel Amon Tanoh, a été nommé conseiller spécial chargé des cultes. Et c’est Jean-Louis Moulod, ex-conseiller spécial chargé de l’Union européenne et bras droit de Tanoh, qui a été chargé de le remplacer.

Vacant depuis l’entrée au gouvernement, en mai, de Sidy Touré, le poste de chef de cabinet est provisoirement occupé par Fidèle Sarrassoro, un proche collaborateur du chef de l’État. Quant au service communication, animé jusqu’ici par le binôme Masséré Touré (presse écrite) et Amadou Coulibaly (audiovisuel), il a été transformé en direction. C’est la première qui en est la patronne, alors que le second, que Ouattara surnomme FBI, a pris la direction des services de renseignements extérieurs.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte