Société

Le meilleur vin du monde est sud-africain, qui l’eût cru ?

Vigne en Afrique du sud. © AFP

Il a été élu meilleur vin blanc du monde. Il a un arôme de citron vert, de melon et de pomme. Et il vient du Cap-Occidental.

Le Concours mondial de Bruxelles, une référence dans le milieu viticole, a fait sensation cette année en décernant le trophée du meilleur vin blanc au sud-africain Kleine Zalze, un domaine peu connu de la région de Stellenbosch (Cap-Occidental), capitale des vins de la nation Arc-en-Ciel.

Pendant trois jours, plus de 8 000 bouteilles ont été testées à l’aveugle par 300 dégustateurs de 49 nationalités. Leurs notes ont permis d’attribuer quatre grands trophées, un par catégorie de vin (blanc, rouge, rosé et pétillant), et près de 80 « grandes médailles d’or ».

Selon Reginald Botha, le viticulteur sud-africain primé, son chenin blanc « réserve familiale » de 2013, vendu à un peu plus de 11 euros la bouteille, a séduit le jury par « ses arômes concentrés de citron vert, de melon et de pomme sur le nez, avec des niveaux d’agrumes et d’herbes sur le palais, sa sensation crémeuse en bouche, ainsi que sa finition élégante, longue et fraîche ».

La distinction reçue par Kleine Zalze va doper ses ventes, mais elle ne signifie pas pour autant que ce vin est le « meilleur du monde ». « Les domaines les plus prestigieux, comme Château Margaux ou Romanée-Conti en France, ne participent pas au concours. Ils ne veulent pas prendre le risque de mettre en jeu leur réputation dans une dégustation à l’aveugle », explique Frédéric Galtier, membre de l’équipe organisatrice de l’événement.

Cette récompense – la première pour un vin africain – met en lumière la belle percée qualitative de l’Afrique du Sud, huitième producteur mondial. Les héritiers – très majoritairement blancs – des colons néerlandais et des huguenots français qui plantèrent les vignes au XVIIe siècle améliorent leur production d’année en année.

Cinq Marocains et un Algérien avaient aussi tenté leur chance lors de ce concours mondial. Avec succès pour les domaines Château Roslane, des Celliers de Meknès, et Koutoubia, des Grands Crus de l’Ouest (Oran), récompensés d’une médaille d’or. « Pour les vins de la Méditerranée, l’enjeu est de se faire repérer pour sortir des réseaux de restauration traditionnelle de leur pays et intégrer des circuits plus grand public », note Frédéric Galtier.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte