Télécoms

Comment Orange recrute et forme ses talents africains

Réservé aux abonnés | | Par et
Mis à jour le 20 avril 2021 à 17h39
Boutique Orange à Abidjan, en juillet 2018.

Boutique Orange à Abidjan, en juillet 2018. © Issam Zejly pour JA

Partenariat avec des universités de renom, stages à distance, formation interne… Pour étoffer ses équipes dans les domaines identifiés comme stratégiques, l’opérateur diversifie les pistes.

Le géant français des télécoms, piloté sur le continent par le Sénégalais Alioune Ndiaye, diplômé en de l’Institut Mines-Télécoms Business school, recrute d’abord dans des domaines techniques qu’il a identifiés comme stratégiques : la cybersécurité, le cloud computing, l’intelligence artificielle, le management de données, et les nouveaux services financiers.

L’année 2021 devrait lui permettre de recruter environ 800 personnes pour l’ensemble de la zone Afrique et Moyen-Orient, dont une moitié de profils techniques.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte