Mines

Sécurité : au Sahel, Endeavour Mining paré face à la menace terroriste [1/3]

Réservé aux abonnés | | Par - à Ouagadougou
Mis à jour le 05 janvier 2021 à 12h20
Employés d’Endeavour à Ity

Employés d'Endeavour à Ity © Endeavour

Rotations aériennes par hélicoptère pour le personnel, gardiennage renforcé, coordination quotidienne avec les forces publiques de défense et de sécurité… Le minier estime avoir déployé « toutes les précautions nécessaires » à ses opérations.

Malgré la menace des groupes armés, parfois actifs non loin de ses sites extractifs du centre et de l’est du Burkina Faso, Endeavour Mining, porté par les cours élevés de l’or, ne connaît pas la crise.

« Jusqu’à présent, on ne peut pas dire que ces crises sécuritaire et sanitaire aient sérieusement impacté notre production. Nous avons anticipé les risques, et nous sommes assurés d’être prêts à y faire face avec des moyens adaptés. Pour ce qui est du risque terroriste, nous prenons les précautions nécessaires grâce à une équipe d’experts en sécurisation de l’investissement et des personnes qui définit des procédures particulières permettant de réduire les dangers », assure Pascal Bernasconi, vice-président exécutif de la compagnie minière.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte