Défense

Tech : le marché du drone s’envole en Afrique

Réservé aux abonnés | | Par
Session de formation au pilotage de drone au sein de la police somalienne, à Mogadiscio.

Session de formation au pilotage de drone au sein de la police somalienne, à Mogadiscio. © Feisal Omar/REUTERS

Longtemps apanages des seuls États pour les questions de sûreté publique, les drones voient leurs utilisateurs et leurs missions se diversifier sur le continent.

En Afrique francophone, les gouvernements du Maroc, de l’Algérie, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et de Madagascar ont pris le parti d’interdire au grand public l’usage de ces engins volants pour le réserver à leurs seuls services de sécurité et administrations.

Utiles à l’agriculture, essentiels à la maintenance d’infrastructures ou capables de sauver des vies, l’usage des drones civils est encore loin d’être accessible à tout le monde. Ce qui n’empêche pas à une filière professionnelle de poursuivre un développement entamé il y a trois ans, même s’il est centré en premier lieu sur les questions de sécurité et de sûreté relevant des États.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3096_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte