Emploi & Formation

Quelles sont les meilleurs écoles de commerce en Afrique du Nord ?

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 18 décembre 2020 à 10h38
La Rabat Business school vient de décrocher l’accréditation AACSB

La Rabat Business school vient de décrocher l'accréditation AACSB © Rabat Business school.

Dans le nouveau classement JA des écoles de commerce au Maghreb, le tiercé de tête est chamboulé et plusieurs écoles publiques se distinguent.

L’environnement des écoles de commerce maghrébines a préservé son dynamisme en cette année scolaire 2019-2020. Rabat Business School crée la surprise dans notre nouveau palmarès en intégrant, grâce à la qualité de son programme grande école, le duo de tête aux côtés de l’Iscae.

Créé en 2010, l’établissement, rattaché à l’Université internationale de Rabat et dirigé par Olivier Aptel, fournit depuis 2017 un important travail tant sur la qualité de l’accueil de ses étudiants – il a investi 100 millions de dirhams (9,1 millions d’euros) dans la construction d’un nouveau bâtiment de 12 000 m2 inauguré en décembre 2019 – que sur la rigueur de ses enseignements. L’école vient d’ailleurs de décrocher la prestigieuse accréditation AACSB et rejoint le club très restreint des écoles maghrébines disposant du précieux label que l’Esca avait décroché en 2018.

Une autre belle progression est à noter du côté de l’Algérie, où MDI-Algiers Business School décroche deux étoiles supplémentaires par rapport à l’an passé. L’école dirigée par Brahim Benabdeslem se démarque notamment par son ouverture à l’international. Sa compatriote, l’Esaa, maintient quant à elle sa note tandis que l’école publique marocaine ENCG de Settat fait son entrée dans ce classement 2020 grâce à son master de recherche en sciences de gestion.

EM Lyon Business School de Casablanca passe son tour

Mais où est passée l’EM Lyon Business School de Casablanca ? L’an passé, la branche marocaine de l’école de management lyonnaise faisait partie du trio de tête (avec l’Iscae et l’Esca) de notre classement des meilleurs masters du Maghreb, après une année qui avait été marquée par une volonté de se faire connaître au-delà des frontières chérifiennes grâce notamment à une communication tous azimuts et l’installation de bureaux de représentation dans certains pays. Mais en 2020, plus rien.

Engagé dans l’ouverture de son capital aux investisseurs privés, le groupe – six implantations dans le monde – a dû gérer des remaniements imprévus à plusieurs postes de direction puis faire face à la pandémie et à son lot de mesures sanitaires contraignantes. Résultat, l’EM Lyon a préféré passer son tour cette année pour notre classement. Rendez-vous en 2021.

Si vous consultez Jeune Afrique sur l’application iOs ou Android, cliquez sur le lien ci-dessous pour retrouver le classement et faites glisser votre doigt de gauche à droite pour faire défiler toutes les entrées du tableau.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte