Société

RDC – Matthieu Kalele : « Nous avons assisté à une régression sociale qui est allée en s’amplifiant »

Réservé aux abonnés | | Par
Passagers d'un minibus à Kinshasa, en décembre 2018, quelques jours avant la présidentielle.

Passagers d'un minibus à Kinshasa, en décembre 2018, quelques jours avant la présidentielle. © Jerome Delay/AP/SIPA

S’il constate que les conditions de vie des Congolais se sont détériorées, le sociologue Matthieu Kalele, engagé dans l’opposition, salue également la résilience de ses concitoyens.

Professeur de sociologie du développement à l’Université de Kinshasa, Matthieu Kalele a été ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, puis vice-ministre des Mines pendant la transition (2003-2007), et reste engagé politiquement – il est président du Front pour un nouveau type de Congolais (FNTC), parti d’opposition membre de la coalition Lamuka.

Alors que le pays célèbre cette année les 60 ans de son indépendance, l’universitaire pose un regard lucide sur l’évolution de la société congolaise. Si globalement les conditions de vie se sont dégradées, des conquêtes ont été réalisées sur d’autres terrains.

Jeune Afrique : Quelles sont les évolutions majeures observées dans la société depuis l’indépendance ?

Matthieu Kalele : En passant au crible le cheminement du pays, je pense toujours à ma grand-mère maternelle, qui me posait déjà régulièrement la question suivante : « À quand la fin de l’indépendance ? »… Cela pour dire que, après la colonisation, nous avons assisté à une régression sociale. Et cela s’amplifie au fil du temps.

La détérioration du vécu et des conditions de vie quotidienne des Congolais est certainement le fait le plus marquant de ces soixante dernières années.

Dans ce contexte, comment font les Congolais pour tenir ?

Le Congolais moyen recourt à la débrouillardise [le légendaire « système D » congolais]. Il pratique le petit commerce, à droite et à gauche. Ceux qui disposent de moyens, qu’ils travaillent ou pas, se lancent aussi dans le commerce.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

payez une fois par an
et profitez à chaque fois de 2 mois offerts !

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte